Réévaluation de l'approche cognitive du changement stratégique, une étude des mutations des facultés de management colombiennes : 2007-2012

Nom: 
SANABRIA RANGEL
Prénom: 
Mauricio
Directeur de thèse: 
Ali SMIDA
Établissement d'appartenance: 
Université Caen Normandie
Thème: 
Thème 1. Innovation et coopération
Date de soutenance: 
Lundi 27 janvier 2014
Résumé: 

Dans cette recherche, on « problématise », au sens d’Alvesson et Sandberg (2011), un espace dans la littérature qu’il est possible d’identifier comme « Approche Cognitive du Changement Stratégique (ACCS) ». Le travail identifie huit suppositions de base de cette approche et les évalue. Pour ce faire, il utilise principalement : 1) la « méthodologie de la problématisation » (Alvesson et Sandberg, 2011) ; 2) un design de recherche interprétativiste ; 3) trois discours (la théorie des parties prenantes, les études critiques en management et les perspectives constructivistes) ; et 4) trois dispositifs (la réflexivité, la production d’un matériau empirique important dans un terrain privilégié par la tradition de recherche de l’ACCS : l’université, et la partie analytique de la « Méthodologie Gioia » [Gioia, Corley et Hamilton, 2013] et l’« analyse situationnelle » [Clarke, 2005]). Comme résultat principal de ce travail, une méthodologie, complémentaire à celle de la problématisation, dénommée « méthodologie de la distillation » est développée, et l’on trouve justifiée la thèse que : « les suppositions de base qui sont sous-jacentes dans l’ACCS limitent considérablement leurs possibilités de développement présent et futur. La reconsidération de ces suppositions de base peut permettre des progrès plus grands, plus productifs et pertinents de leur programme de recherche et un impact plus marqué de cette approche sur les champs dans lesquels elle s’inscrit et/ou avec lesquels elle interagit »