La gestion des emplois et des compétences au sein des réseaux de santé

Nom: 
TISSIOUI
Prénom: 
Mohamed
Directeur de thèse: 
Aline SCOUARNEC
Établissement d'appartenance: 
Université Caen Normandie
Thème: 
Thème 3. Comportement organisationnel et postures managériales
Date de soutenance: 
Mardi 16 novembre 2010
Résumé: 

Le secteur de la santé est en pleine mutation, caractérisé par une dynamique d'innovation très forte et un contexte particulier donnant lieu à une multitude de réformes. En conséquence, la rapidité d'évolution des métiers, notamment leurréorganisation est restée incompréhensible pour beaucoup de professionnels. Dans ce sens, afin comprendre la dynamique des métiers notre question de recherche se formule ainsi : En quoi la compréhension du processus de structuration des métiers permet-elle, dans un contexte d'innovation, de mieux gérer leur dynamique ? Tout en adoptant la prospective des métiers comme cadre global de réflexion, notre recherche vise à mieux appréhender les phases amont du processus de structuration des métiers dans un contexte d'innovations. Afin de répondre notre questionnement, cette recherche s'organise en deux parties : Dans la première partie, l'analyse conceptuelle et celle du secteur de la santé, nous ont permis de cerner les différents concepts concourant à notre problématique. En outre, l'historiographie du métier d'infirmière nous a permis d'établir une première approche du processus de structuration, ses phases et les différents sous-processus intervenant dans le processus de structuration globale. Dans la seconde partie, les résultats de l'étude de trois métiers ont été exposé : Le métier d'infirmière Conseillère en hygiène (ICH), le conseiller en génétique (CG), et enfin celui de dosimétriste. Sur un plan méthodologique, l'adoption d'une démarche de recherche qualitative comme stratégie d'accès au terrain, avec l'entretien semi-directif d’experts (46 entretiens) comme outil de collecte des données, nous a permis d’aller au coeur de la problématique. En outre, la riche documentation, notamment le recours à la « nétnographie » s'est révélé capital dans la prise en compte du niveau systémique et la compréhension des réels mécanismes apportés par le processus social, moteur de changement, dansla dynamique du processus global de structuration. L'analyse des différents métiers, nous a permis d'identifier cinq sous-processus, dont la dynamique concoure à la formation du processus global de structuration : processus d'innovations, processus d'apprentissage, processus conceptuel, processus social et enfin un processus de professionnalisation. Enfin la conclusion générale permet de résumer les principaux apports théoriques, méthodologiques et managériaux de cette recherche, ainsi que les limites qui nous permettrons d'ouvrir les futures voies de recherche.