La dimension imaginaire dans la consommation

Nom: 
TORCHE
Prénom: 
Maïlys
Directeur de thèse: 
Eric REMY, Philippe ROBERT-DEMONTROND
Établissement d'appartenance: 
Université Rouen Normandie
Thème: 
Thème 2. Cultures, Identités et Consommation
Date de soutenance: 
Mardi 06 décembre 2016
Résultat soutenance: 
admis au grade de docteur en sciences de gestion
Résumé: 

La consommation est désormais vécue comme une expérience plaisante et symbolique (Holbrook et Hirschman, 1982) dont celle du geek pour la consommation fantasy est un exemple. Le geek est engagé dans une double consommation digitale et fantasy (Billard, 2013). La fantasy inspire une co-création identitaire (Baker et Curasi, 2008) aux consommateurs comme imaginaire de consommation (Robert-Demontrond et Özçağlar-Toulouse, 2011).Comment un imaginaire participe-t-il à une création de soi du consommateur ? Suite à une ethnographie orientée marketing (Arnould et Wallendorf, 1994) de consommateurs geeks, nos résultats montrent une création de soi du geek, inspirée par leur consommation fantasy. Ce constat invite à inclure la notion de création de soi (Sartre, 1943) dans le concept de l’extension de soi (Belk, 1988) et la notion de structure symbolique (Turner, 1990) dans les théories de l’agent et de la structure (Arnould, 2007). Le geek créant son identité par allocation de ressources fantasy, nous proposons des recommandations sur la conception d’offres fantasy (Martin, 2016).