Influence des médias sociaux sur les comportements alimentaires des jeunes

Nom: 
DAVID
Prénom: 
Maxime
Directeur de thèse: 
Pascale EZAN
Établissement d'appartenance: 
Université Le Havre Normandie
Thème: 
Thème 2. Cultures, Identités et Consommation
Résumé: 

Influence des médias sociaux sur les comportements alimentaires des jeunes

Les médias sociaux et les objets connectés prennent de plus en plus d'importance dans la vie quotidienne et ont changé les comportements numériques de millions de personnes. Ces technologies ont révolutionné notre manière de communiquer, d'interagir, de s'exposer, mais aussi dans notre rapport à l'autre. Elles vont contribuer, notamment chez les jeunes, à la construction de leur identité et ont un potentiel d'influence sur leur opinion, leur consommation, mais aussi leur mode de vie. Si la plupart des publications sur les médias sociaux sont sans gravité, certaines poussent à s'interroger : de nombreux contenus exposent des modèles aux physiques sublimés, des régimes alimentaires stricts, des modes de vie basés sur le sport et l’hyper-contrôle de son quotidien. L'exposition journalière à ces contenus, depuis l'adolescence, a peut-être des répercussions conscientes ou inconscientes, sur les représentations de la beauté, de la santé, ou encore de l'alimentation.

L'une des clés pour explorer le phénomène est d'étudier Youtube, le média social le plus fréquenté chez les jeunes. Le site, qui a connu une croissance importante ces dernières années, réunit des communautés de jeunes, par leurs centres d'intérêts, mais surtout par les vidéastes qu'ils suivent : les Youtubers. Considérés comme des influenceurs pour les plus populaires, ils ont un véritable pouvoir de prescription sur leur public, car ils ont développé une relation de confiance et sont considérés comme des experts de leur domaine. En outre, il semble exister des pratiques genrées sur Youtube : les filles sont moins présentes et ont tendance à traiter des mêmes sujets, souvent en relation avec la beauté, la mode, ou la gestion de son quotidien. Il est possible que la pression de l'image sur les médias sociaux, l'importance des influenceurs et le développement des pratiques genrées en lien avec la beauté puissent entrainer les personnes les plus fragiles à prendre des risques alimentaires pour correspondre à ces normes. Ce type de publications peut-il pousser les jeunes adultes à modifier leurs comportements alimentaires et jusqu'où ?